Oliver Kreylos est un peu le savant fou de la réalité virtuelle. A ce jour, ce californien est le seul – à ma connaissance – à avoir pu restituer totalement son corps immergé dans un Oculus Rift. Certes, une version de lui-même – traduite par Kinect –, tremblotante et glitchée, mais il a pu décrire l'étrange sensation de compter ses abattis dans une simulation.

Ce chercheur dont le métier est de fabriquer des holodecks – cave – est de retour avec une nouvelle vidéo. Cette fois-ci, il ajoute une dimension supplémentaire à sa mise en abyme. Toujours au moyen d'un dispositif de capteurs Kinect et d'un Oculus Rift DK1, il s'est filmé en train de fabriquer une molécule C-60 Buckminsterfullerene à l'aide de manettes Razer Hydra.

Puis, il a relu la scène en playback pour s'insérer à nouveau, de manière synchrone cette fois-ci. Cabotin, il a avait prévu quelques interactions qui donnent l'impression qu'il communique avec lui-même dans deux temporalités différentes.

Evidemment, le rendu n'est pas excellent mais il travaille avec du matériel un peu ancien et il s'agit d'une expérience qui se concentre plutôt sur le ressenti de l'expérimentateur. A noter qu'Oliver Kreylos tient un blog très intéressant dans lequel il décrit ses expériences avec, notamment, l'Oculus DK2.

Comment