Le Google Cardboard a été conçu par des employés de Google Paris, pendant le temps qu'ils sont autorisés à consacrer à leurs projets personnels. On pensait à une petite moquerie à l'endroit de Facebook qui venait de racheter à grands frais la startup Oculus. Mais depuis, les choses sont devenues très sérieuses. Google a distribué plus de 500 000 de ces lunettes en carton plié à travers le monde, auxquels il faut ajouter les sites qui se sont greffés sur ce modèle. En attendant Oculus sur le PC, pour Google et son Play Store, la VR c'est maintenant.

Il y a deux milliards de smartphones dans le monde qui sont des appareils VR, et les consommateurs ne le réalisent pas
— Patrick Buckley, DODOcase

Le phénomène Cardboard, c'est évidemment plus que les couteux dev kit Oculus Rift en circulation (80 000 au dernier comptage) mais surtout beaucoup plus que le Samsung Gear VR qui, lui, est en concurrence frontale avec le Cardboard, s'agissant de s'adresser au marché du mobile.

Bien sûr, le Gear est de belle facture avec son petit trakpad intégré et son strap de maintien mais finalement le reste repose sur les performances de l'appareil lui-même. Ensuite, tout est une question d'accès aux applications. Et là, encore Google et son système Androïd sont un passage obligé. Certes, Oculus tente d'infiltrer Androïd en proposant son store directement en immersion sur le Gear VR du Galaxy Note 4. Une VR plus qualitative, sans doute, mais il ne s'agit là que d'un appareil et le Play Store accueille près de 200 applications VR pour tous les smartphones qui peuvent s'y connecter. Sans compter que Google facilite la vie des développeurs en proposant des SDK dédiés.

Bref, le marché de la VR mobile est provisoirement trusté par Google. Il n'y a guère qu'Apple qui pourrait le concurrencer avec son parc d'iPhones mais l'Appstore ne propose qu'une dizaine d'applications, et si vous voulez utiliser votre iPhone en mode VR, vous n'avez pas beaucoup d'autres solutions que d'utiliser un Cardboard.

 Le chat de schrödinger version Cardboard / Knox Lab

Le chat de schrödinger version Cardboard / Knox Lab

Mais en réalité, à moins que vous ayez participé à un évènement Google ou que vous l'ayez fabriqué vous-même en téléchargeant le template –, vous ne pouvez pas acheter de Google Cardboard, sans passer par des tiers.

 Branded Cardboad / DODOcase

Branded Cardboad / DODOcase

Ce sont des sociétés comme DODOcaseKnox Lab ou Unofficial Cardboard qui exploitent le filon et revendiquent respectivement 125 000 et 10 000 unités vendus pour les deux premiers. Notamment parce qu'ils vendent des versions custom pour les entreprises qui cèdent à la mode des happenings autour de la VR. DODOcase propose même aux particuliers d'intégrer leurs propres images

 I AM Cardboard / XG VR

I AM Cardboard / XG VR

Les cardboards sont améliorés, voire repensés et surtout redimensionnés pour accueillir à peu près tous les smartphones. Ils coutent en moyenne 25 euros et offrent sans doute une belle marge au vendeur. On se rapproche presque des prix de boitiers en dur que proposent des sociétés comme Durovis

La tentation est grande pour les assembleurs du template de Google de proposer à leur tour des casques en bonne et due forme, c'est le cas de la société I AM Cardboard qui a mis en Kickstarter le modèle XG VR, qui ressemble beaucoup au luxueux boitier Carl Zeiss VR One

 Carboard 2.0 / Knox Lab

Carboard 2.0 / Knox Lab

Quant à DODOcase, à l'origine fabricant de housses pour portables, il devient aussi un acteur du marché de la VR en proposant un cardboard, destiné aux développeurs, sur lequel on peut fixer le capteur Leap Motion, et il s'est associé à DIYVR, une initiative de plateforme VR open source.

Avec une simple boite en carton, Google a fait plus d'émules qu'avec la prouesse technologique des Google Glass. Sans faire de parallèle entre des produits bien différents, c'est avant tout le prix qui a freiné l'adoption des Glass. Il faut peut-être y voir ce que les gens sont prêts à payer à une entreprise qui nous a habitué à la gratuité, surtout lorsqu'il s'agit de marchés encore balbutiants.

A noter que les quatre fabricants de cardboard que j'ai cités livrent la France. Les frais de livraison vont de 10 euros chez DODOcase et Unofficial Cardboard, 6 euros chez Knox Lab et gratuits chez IAM Cardboard pour une livraison lente. Prenez également en compte la présence de scratchs ou d'aimants pour la fermeture du boitier. Et surtout, envisagez un strap pour le maintenir sur la tête, or cette option n'est proposée que chez I AM Cardboard et Unofficial Cardboard. Enfin, sachez également qu'un modèle à plier vous-même fera baisser l'addition.

Comment