10_Twin+Peaks,+2011,+175x220cm,+c-print,+plexiglass,+woodframe.jpg
Crescent-Bay-Front-Pers-on-Light_0.jpg
OK.jpg
10_Twin+Peaks,+2011,+175x220cm,+c-print,+plexiglass,+woodframe.jpg

Matrices de réalités


Réalité virtuelle
et sociologie de l'avatar

SCROLL DOWN

Matrices de réalités


Réalité virtuelle
et sociologie de l'avatar

« Un simulacre désigne une apparence qui ne renvoie à aucune réalité sous-jacente, et prétend valoir pour cette réalité elle-même. »

Une définition qui sonne comme un avertissement. Pourtant le simulacre n'attend pas d'être jugé pour exister. Au mieux faut-il l'expliquer et pour cela, il faut l'expérimenter.

C'est ce que propose ces nouvelles interfaces d'immersion dans la réalité virtuelle. Elles sont précisément conçues pour nous convaincre de la réalité qu'elles diffusent.

Notre cerveau est adapté à la fiction. Quelle que soit la nature de la réalité qu'on lui soumet, il cherchera à la rationaliser. Cette constance produit la sensation de "présence".

Crescent-Bay-Front-Pers-on-Light_0.jpg

Interfaces d'immersion


Les réalités s'égrainent
comme les onglets d'un navigateur

Interfaces d'immersion


Les réalités s'égrainent
comme les onglets d'un navigateur

Crescent Bay est le dernier prototype de la startup Oculus. Ce casque de réalité virtuelle délivre une expérience d'immersion dans un environnement simulé ou filmé

La réalité virtuelle immersive est désormais envisagée comme un média, un média subjectif.

Créatifs et développeurs défrichent ces nouveaux territoires narratifs avec vous, au milieu de l'action.

Facebook a racheté Oculus, renouvelant le fantasme d'un web aux allures de metavers.

Sony et Samsung ont annoncé à leur tour un casque pour leur marché respectif.

Quant à Google, il prépare le terrain d'une réalité virtuelle basée sur les coordonnées du réel et la technologie du "light field".

L'avenir semble propice à un zapping de réalités.

OK.jpg

Véhicules identitaires


Nos profils explorent les espaces
informatiques et les secrets de l'identité

Véhicules identitaires


Nos profils explorent les espaces
informatiques et les secrets de l'identité

Ce qui vaut pour le monde vaut pour l'identité qui le traverse : l'avatar. Tentés que nous sommes de le faire exister. En bon simulacre, il pourrait nous survivre.

« Alors que les avatars peinaient à décrire leur monde aux profanes. C'est la réalité virtuelle qui vint s'arrimer sur les têtes.

Désormais, ce fut une affaire de cordon ombilical ; d'abord la vue, puis les mains, puis la marche de l'avatar.

A mesure qu'il arpentait le metavers, les expériences de l'avatar le dissocièrent de l'identité de son marionnettiste.

Affranchi du poids de la servitude, hybride du carnée et de la donnée, il en possédait la séduction et la rapidité.

Pour inscrire sa lignée et prouver la fertilité de son univers, il revint nourrir son créateur.  

Achevant ainsi le rêve d'incarnation des dieux, qui lui avait donné le nom d'avatar. »